• texte du 27 novembre,qd j'aurai mon devoir de philo du bac jlajouterai à ça lol

    On se dit qu'on a tout pour être heureux ( en fait )..mais dès qu'on prend conscience de cela on veut toujours plus,et on oublie ce qu'on possède déjà mais on pense tout de suite à ce qu'on ne possède pas...nous sommes des êtres frustrés,et impossible d'y remédier,sauf par un travail énorme sur nous même...



    Ensuite c'est vrai que le chemin vers l'éternel bonheur,la satisfaction infinie est rude et il y a pas de destination précise,il n'y en a jamais,on tourne en rond,on croit pouvoir atteindre cet état de plénitude intense un jour et pourtant au fond de nous même on sait que jamais ça n'arrivera,tout le monde sait que la joie est un sentiment éphémère,et la tristesse?c'est parfois bizarre mais la tristesse ne semble pas disparaître si facilement ( on dirait ces vieux discours d'ado en crise..lol) et se sont des petits moments furtifs de joie qui la masquent,il y a toujours des cicatrices...On surmonte enormement d'obstacles si on réfléchie bien,ça nous rend plus fort..ou ça nous brise..chacun a sa manière d'assimiler ce qui peut surgir dans la vie...mais l'outil le plus précieux qu'on se devait d'utiliser etait la patience..la patience l'amie du courage je n'en sais rien peut importe..on s'est tant battu car l'on croyait mettre fin à nos souffrances ( légères ou pas ) on etait persuadé que quand tout sera fini on pourra enfin se reposer..mais peut être a t-on oublié que la vie n'est faite que de peines,de tourments,de joie plus ou moins intense,et que l'aboutissement de tout ceci est la mort..attention je ne fais pas de propagande au suicide,je ne dis pas que ce monde est laid partout et que la seule chose qui nous reste à faire est de crever..et que ça ne vaut pas la peine de se battre..au contraire..si on se met déjà dans le crâne que demain tout peut changer,en pire ou en mieux,faut attendre,et on se reposera enfin quand notre tour viendra naturellement...et ceux qui se suicident ne sont pas des faibles,juste des gens qui perdent tout espoir,et c'est tellement facile de baisser les bras parfois...on a tous eu des échecs et des réussites ,si ce n'est pas votre cas ça vous arrivera alors,mais on veut toujours plus..il faut essayer de se trouver une priorité,une chose primordiale qui pourra nous rendre facilement heureux ou qui nous permettra de nous relever en cas de déchéance..pour certains c'est la famille,pour d'autres des passions telles que la musique,le dessin etc...mais dans ces "facteurs du bonheur" il peut y avoir aussi des échecs,des moments ou ça ira mal,et là c'est dur,très dur,mais si ça ne va plus là,c'est peut être que 'ailleurs ça va un peu mieux, il faut vraiment prendre du recul,porter un regard contemplatif sur sa vie,et avoir recours à la "substitution du facteur du bonheur "lol.



    Rien n'est jamais totalement mort,tout est dans notre tête,c'est encore plus abstrait comme hypothèse,c'est plus concret de dire que c'est à cause de y que nous sommes malheureux mais c'est aussi grâce à x qu'on est heureux...mais au fond c'est parce qu'on a eu ce qu'on voulait au fond de nous,puis on veut tout de suite autre chose,ou alors on se lasse,on est tous comme ça ...quand il nous arrive une couille on culpabilise presque pour nos instants de fierté quand notre heure de gloire était arrivée auparavant...mais il ne faut pas...et quand cette heure de gloire ( qui peut arriver plusieurs fois dans sa vie,tout ne dépend que de nous)arrive après des périodes sombres,c'est là qu'on se rend compte que ça valait le coup de souffrir car si on ne souffrait pas pour certaines choses on aurait du mal à évaluer ce qui est bon ou mauvais pour nous..mais là pareil,ça ne sert à rien de regretter ces moments là..



    La patience…pour certains problèmes on se donnerait la vie entière pour les digérer…quand on sait que rien ne pourra les résoudre,la seule chose qui nous reste à faire est de se battre ( dans sa tête puis après quand se sent d’attaque pour redémarrer allons y..et tous en cœur ..) et c’est si dur … la seule issu est-ce la mort ? certains se disent ça,mais pourquoi « la seule » il y en a tellement en réalité…tellement d’opportunités de tout changer dans sa vie mais comment les saisir car on ne voit pas tout…


    Il faudrait qu’on puisse s’aider,se parler sans tabou..mais on se contient ,on refoule tout au fond de nous,on ferme nos gueules,on chiale dans notre chambre(…) ,on s’isole…on évite de parler ,mais pourquoi ?puisqu’on sait que même si les gens semblent se mobiliser pour nous aider,ils ont aussi leurs soucis ( mais s’entraider est un beau verbe..se soutenir mutuellement une belle expression..) et on les soule ,sauf que des fois ils n’auront pas la force de nous l’avouer ( heureusement ?) et à leurs yeux, nous sommes de pauvres pseudo dépressifs,on se plaint « pour rien » ( je me confie beaucoup,et c’est souvent le type de réplique qu’on me balance à la gueule…des fois c’est parce que la personne à qui on s’adresse ne sait pas quoi dire ,perso je ne dis jamais ça,ou alors quand je le dis ça veut dire « courage bats toi »)on fait de la comédie…mais c’est parce que rien à nos propres yeux ne semble pire que nos propres problèmes et c’est légitime…



    Pour vous donner un exemple que je juge plus accessible …moi..je ne vais pas etaler my private life ici mais en gros lorsque je suis mal ça se voit peu..car j’affiche une attitude enjouée et un visage souriant,bien sur c’est spontané et je suis une personne qui rigole beaucoup (parfois pour rien loooool) et pour moi c’est inutile de raconter ses problèmes aux autres,pourtant je le fais (en vain hein ) ,j’ai besoin d’un avis objectif sur ce qui m’arrive,je recherche un soutien à gauche à droite,mais je sais que le plus souvent je vais recevoir des portes dans la gueule…maintenant j’arrête de me confier,car ça me porte préjudice plutôt qu’autre chose,je suis très naïve...et je crois que tout le monde est beau et gentil…mais je me trompe ,et jmen rends compte chaque jour . .. et pourtant,oui et pourtant moi je suis une personne qui ne rejette jamais personne quand on frappe à ma porte en pleurs ( c’est une image lol)je suis toujours là pour aider parfois au dessus de mes propres moyens,alors on croit que je m’en fou…c’est pareil pour les autres,ils peuvent pas nous donner plus qu’ils ne peuvent,mais il y a une différence entre ceux qui donnent ce qu’ils peuvent ou le minimum et d’autres qui ne donnent rien du tout …et je ne critique pas...Enfin pour revenir à nos facteur du bonheur je sais ce qui me rendra heureuse (même si à coté j’ai des petites angoisses peu graves comme tout le monde)et c’est l’amour…et même si je ressemble à une vieille romantique à deux balles ,je tiens à le dire,sauf que l’amour c’est bien un truc dur à comprendre pour moi…quand j’aime,c’est une personne et une seule,et c’est fort,mais rare.



    Et quand je réalise que c’est perdu d’avance, c’est dur à avaler,et là je sors la patience de ma poche.. Pour attendre que mes sentiments s’estompent…et que de nouveaux sentiments surgissent pour une nouvelle personne..je connais bien ça c’est ce qui m’arrive tout le temps.


    [texte inachevé]


    C’est grave je passe d’un état défaitiste à un état plutôt optimiste …c’est pour ça que j’adore écrire ,ça m’aide ;)

     

    TEXT ET PIX par moi dc © lol


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :